Qualifications 2010 - Autriche-France en questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qualifications 2010 - Autriche-France en questions

Message par SilverhiM le Ven 5 Sep - 6:26

Même si la rencontre en Suède a livré quelques pistes, des interrogations subsistent à l'heure où l'équipe de France s'apprête à entamer les qualifications pour la Coupe du monde 2010.




L'EURO EST-IL OUBLIE ?
Si loin, si proche. Deux mois et demi après avoir plié face à l'Italie (0-2) et avoir été sortie de l'Euro 2008 par la toute petite porte, l'équipe de France renoue avec la compétition officielle. Les Bleus se rendent en Autriche pour un rendez-vous qui, s'il n'est pas crucial, est primordial pour une équipe nationale qui n'a pas le droit de manquer la Coupe du monde 2010. Pour bien négocier cette première sortie, les Français vont devoir prouver que l'Euro est derrière eux. L'est-il vraiment ? Très certainement. Les joueurs le disent à qui veut l'entendre. Logique, ceux-ci sont habitués à alterner échecs et réussites avec leurs clubs respectifs. Aussi, le gadin de juin n'est pas aussi émotionnellement marquant qu'un France - Bulgarie...



SECURITE OU GENEROSITE ?
Le discours officiel veut que l'équipe de France soit devenue une machine à séduire, qui, selon Raymond Domenech, accepterait "de temps en temps de prendre une valise" si elle joue bien au ballon. Pour autant, à l'heure où les matches officiels reprennent leurs droits, on doute fort que les Bleus, alignés samedi soir à Vienne, partiront aveuglement à l'abordage du but autrichien. L'Autriche a peu de chances d'avoir un goût de Suède et le onze tricolore, qui reconnait être en recherche d'équilibre, devrait se montrer plus mesuré. Certains joueurs, notamment Patrice Evra, ne l'ont pas caché cette semaine à Clairefontaine. "On peut faire de mauvais matches mais si on gagne 1-0 à l'arrivée, on sera content", avouait-il en conférence de presse. Raymond Domenech y compris ? Certainement. Pour rester aux commandes, le sélectionneur actuel des Bleus a plus besoin de gagner que de séduire.
. MEXES-GALLAS OU GALLAS-MEXES ?
En Suède (2-3), la charnière centrale composée de William Gallas et Philippe Mexès n'a pas donné beaucoup de gages de sécurité. Il faut dire que la doublette n'avait guère d'automatismes, n'ayant que rarement été utilisée par Raymond Domenech ou ses prédécesseurs. Les deux hommes ont donc logiquement tâtonné face aux flèches suédoises et, parfois, été très justes. Au-delà de ces soucis, beaucoup avaient été étonnés par le positionnement des deux hommes. William Gallas étant placé dans l'axe droit de la défense et Philippe Mexès à gauche. En club, c'est en général le contraire. De l'aveu de Raymond Domenech, ce sont les deux intéressés qui ont choisi et se sentaient plus à l'aise ainsi. On devrait donc retrouver le même schéma face à l'Autriche.

. QUEL RÔLE POUR HENRY ?
Patrick Vieira absent, Thierry Henry a logiquement hérité du brassard de capitaine de l'équipe de France. Plus qu'un attaquant hors pair, meilleur buteur de l'histoire des Bleus, l'ancien Gunner doit désormais être un guide sur le rectangle vert. En Suède lors de la première sortie des Bleus, Henry s'en est parfaitement sorti. Avant, après et pendant la rencontre, le Barcelonais a beaucoup parlé et s'est investi. Sur le terrain, aligné aux côtés de Karim Benzema, on l'a même senti encore plus concerné par le jeu qu'à l'accoutumée. Il devra en faire autant, samedi à Vienne. "Capitaine, c'est le rôle du moteur. Il transmet un message, Thierry l'a parfaitement intégré", se réjouit Raymond Domenech.

. L'HEURE DE NASRI ?

Sauf surprise, Samir Nasri sera titulaire samedi. L'ancien Marseillais devrait prendre la place de Florent Malouda, dans le couloir gauche de l'équipe de France. Loin de son meilleur niveau et très critique à l'encontre de Raymond Domenech, le milieu de terrain de Chelsea va laisser s'exprimer le nouveau joueur d'Arsenal, qui réalise des début prometteurs avec son nouveau club. Et ceci à un poste qui n'était pas le sien à l'OM. Aligné à gauche avec les Gunners, le jeune milieu de terrain, fleuron de la génération 87, a rapidement trouvé ses marques et devra répéter ses bonnes prestations avec les Bleus. Le tout dans un style différent de Malouda. Si l'ancien Lyonnais est un puncheur, le Gunner possède une palette technique plus étoffée et aura peut-être plus tendance à repiquer dans l'axe. Avec bonheur ? Réponse samedi soir.




_________________
*******************************************

********************************************

********************************************
avatar
SilverhiM
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 564
Date d'inscription : 30/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://silvermorocco.keuf.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qualifications 2010 - Autriche-France en questions

Message par sofiane le Dim 23 Nov - 12:49

merci
avatar
sofiane
Ultimate Membre
Ultimate Membre

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qualifications 2010 - Autriche-France en questions

Message par plata_gladiador le Dim 23 Nov - 13:08

Je te remerci bien cher SilverhiM pr les bonne infos...et toi SofianE, Said avait raison, tu ne veux qu'avoir bcp de messages...je serais tres contant de voir une longue phrase de ta part
avatar
plata_gladiador
Moderateur
Moderateur

Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 26
Localisation : Casablanca
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qualifications 2010 - Autriche-France en questions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum